Ico Cours de botanique joyeuse!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Bestioles
Ico Rencontres et billets d'humeur

Euphorbe omblette, la discrète

Date 26/05/2016
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Comms 0 commentaire

Euphorbia peplus, Euphorbe des jardins, Poitiers Grand'Rue

Euphorbe omblette, Poitiers Grand'Rue


Euphorbia peplus (Euphorbe omblette ou Euphorbe des jardins) appartient à la grande famille Euphorbiaceae, dont certains membres produisent un latex blanc (contenu dans leur tige et leurs feuilles). Les Euphorbes doivent d'ailleurs leur nom au médecin grec Euphorbus (40-19 av. J.-C.) qui aurait découvert certaines propriétés médicinales propres au latex de ces plantes (voir plus bas).


Euphorbia peplus, Sauvages du Poitou!


Euphorbia peplus est une annuelle opportuniste et fréquente. Elle pousse toute l'année sur les sols riches en azote (amendements ou pollution), laissés à nu ou fraichement perturbés. Au potager, elle profite souvent d'un entre deux cultures pour pointer ses tiges. En ville, il n'est pas rare de l'observer au bord des trottoirs ou des rues, dans les cimetières, ou jusque dans les jardinières des balcons!


Euphorbia peplus, Euphorbe omblette, Poitiers bords de Clain

Euphorbe omblette, Poitiers bords de Clain


Euphorbia peplus partage les mêmes territoires que quelques autres membres de son clan à l'allure similaire. On citera Euphorbia helioscopia (Euphorbe réveil matin), un poil moins courante, qui se distingue par ses feuilles denticulées (finement dentées) à leur extrémité.


Euphorbia helioscopa, Euphorbe réveil matin, Biard (86)

Une autre Euphorbe locataire de nos jardins: l'Euphorbe réveil matin, Biard (86)


Les feuilles ovales d'Euphorbia peplus présentent des bords parfaitement lisses. Ses discrètes fleurs verdâtres n'attirent guère les abeilles: la Sauvage doit compter sur de petites mouches et le vent pour assurer sa pollinisation.

J'adore voir tes longs cheveux flotter dans la brise...

(Dirty dancing, Emile Ardolino)

Euphorbia peplus, Euphorbe omblette, Poitiers Chilvert

Euphorbe omblette, Poitiers quartier Chilvert


Sous l'action de la chaleur, les fruits mûrs d'Euphorbia peplus explosent, projetant leurs graines alentour. La Sauvage peut aussi compter sur les fourmis qui raffolent d'une substance (élaïosome) que renferme une petite excroissance charnue sur ses fruits. Les insectes trainent les capsules jusque dans leur fourmilière pour en extraire la manne, abandonnant parfois le fardeau pesant en cours de route, et assurant ainsi la propagation de la Sauvage sur un large territoire.


Euphorbia peplus, Euphorbe omblette, Poitiers Chilvert

Les botanistes les plus rigoureux se reposeront sur les minuscules capsules et leurs trois paires d'ailes caractéristiques pour identifier l'Euphorbe omblette avec certitude!

Je vais te confier une mission importante: chaque soir, tu verseras un petit arrosoir sur chaque plante.

(Jean de Florette, Marcel Pagnol)

Malgré sa présence fréquente en milieu urbain et dans les jardins, Euphorbia peplus passe le plus souvent inaperçue... Tel est le sort réservé aux Sauvages peu spectaculaires, ni sympathiques (c'est à dire richement colorées ou comestibles), ni problématiques (c'est à dire invasives: l'enracinement fragile et superficiel d'Euphorbia peplus n'a jamais fait trembler un jardinier). C'est pourtant un grand tort que de négliger ce qui ne brille pas ou ne ne se mange pas... Chaque plante assure un rôle important (connu ou inconnu à ce jour) au sein du vivant. En ce qui concerne l'homme, n'oublions pas que chaque Sauvage cache peut être un potentiel encore inexploré, que celui ci soit médical, agricole ou autre.


Euphorbia peplus, Euphorbe omblette, Poitiers Chilvert

«Mauvaise herbe» aujourd'hui, alliée de demain? (Euphorbe omblette)


Jadis, le latex blanc d'Euphorbia peplus a été utilisé en médecine populaire pour traiter les verrues (au même titre que celui produit par la Grande Chélidoine). On peut aujourd’hui douter de son efficacité à chaud, et surtout insister sur sa dangerosité: ce latex est toxique pour l'homme (comme pour les animaux et les chenilles, ce qui s'avère un excellent moyen de défense) et susceptible de provoquer des brûlures par simple contact cutané (attention aux yeux!).


Mais des recherches médicales plus récentes (2012) ont permis d'isoler depuis ce latex une substance, le mébutate d'ingenol, qui, entre des mains expertes, serait utile dans les traitements des cancers de la peau (chimiothérapies). L'important étant ici de comprendre, à travers l'exemple d'Euphorbia peplus, qu'il convient de préserver le patrimoine génétique le plus large qui soit, pour nous ou pour les générations à venir, en protégeant toutes les Sauvages quelles qu'elles soient... À commencer par celles qui s'arrêtent devant notre porte!


Pour aller plus loin:

- Euphorbia peplus sur Tela-botanica

- Euphorbia helioscopia sur Tela-botanica



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Mercuriale annuelle, a love story
> Cerfeuil des bois, l'usual suspect
> Familles de la flore française (Game of thrones et botanique, épisode 3)
> Renouée des oiseaux, la piétinée
> Héliotrope d'Europe, sur la plage abandonnée...
 

Mot-clefs de ce billet...
Euphorbiaceae toxique

Commentaires


Aucun commentaire...


Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou


MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Villes, chemins & terrains vagues
> Euphorbe omblette, la discrète
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►