Ico Cours de botanique joyeuse!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Bestioles
Ico Rencontres et billets d'humeur

Résultat de votre recherche


Lamier blanc, le shampouineur
Date 23/10/2015
Ico Haies & forêts
Comms 2 commentaires

Lamium album, Ortie blanche, Poitiers Chilvert

Lamier blanc, Poitiers quartier Chilvert


Lamium album (Lamier blanc) appartient à la famille Lamiaceae, les plantes à tige carrée. Dans la mythologie grecque, la jeune Lamia était l'amante de Zeus. La femme du Dieu, Héra la jalouse, tua leur enfant illégitime. Lamia, inconsolable, décida qu'aucune mère n'avait le droit d'être heureuse, et se transforma en une ogresse qui mangeait les enfants des autres! Ainsi, les Lamiaceae doivent leur nom à la terrible dévoreuse et à leurs fleurs en forme de gueule ouverte, qui semblent avaler les butineurs qui les visitent!


De toutes les Lamium, Lamium album est celle qui souffre le plus du délit de faciès qui consiste à les confondre avec les piquantes Orties (et pour que la confusion soit complète, il n'est pas rare que la Sauvage pousse au beau milieu des Orties!). A tel point que Lamium album est très souvent nommée Ortie morte (car elle ne pique pas) ou encore Ortie blanche, et donc Ortige blanche en poitevin-saintongeais. En l'absence de fleurs, la reconnaitre au milieu d'une colonie d'Ortie demande un peu d'entrainement: sa tige carrée reste le meilleur indice.

Lamium album, Sauvages du Poitou

Lamium album, Ortie blanche, Poitiers Chilvert

Fleur du Lamier blanc: une corolle en tube recourbé, une lèvre supérieure entière, bordée de longs cils, une lèvre inférieure trilobée (les deux lobes latéraux ne forment guère plus que deux petites dents; le lobe médian, beaucoup plus large, sert de piste d’atterrissage pour le butineurs).


Lamium album est une vivace qui s'installe généralement sur les terres fraîches et riches en azote. A l'image de sa sœur de sève aux fleurs pourpres, Lamium purpurum, ce sont les fourmis qui disséminent ses graines et dispersent les générations à venir sur le territoire (les fruits de Lamium album contiennent huiles et substances appréciées des fourmis pour nourrir leur couvain). Autour du pied, le rhizome multiplie les rejets (reproduction végétative), assurant l'expansion de la colonie.


Malgré sa propagation efficace, la Sauvage se montre plutôt sympathique à côtoyer au jardin. Ses fleurs agréablement à l'odeur de miel sont riches en nectar et régalent les bourdons d'avril à septembre. Entre les rangs de pomme de terre au potager, Lamium album a la réputation de repousser les doryphores.


Lamium album, Ortie blanche, Persac (86)

«Ortie blanche», Persac (86)


Et si Lamium album prend trop ses aises, reste à en faire la récolte! La belle est une riche comestible (au goût peu marqué cependant): ses feuilles peuvent être consommées crues en salade, ou cuites (comme des épinards).


En médecine populaire, la Sauvage était recommandée (en décoction ou en infusion) pour remédier à des problèmes intimes et féminins, tels que les règles trop abondantes, douloureuses ou irrégulières, ainsi que les leucorrhées (pertes blanches).

Le ciel est bleu, l’eau mouille, les femmes ont des secrets, c’est ça la vie...

(Le dernier samaritain, Tony Scott)

Lamium album, Lamier blanc, Persac (86)

Feuilles du Lamier blancopposées décussées, fortement dentées, de forme générale ovale, deltoïdes ou cordées.


La Sauvage est également appréciée au rayon cosmétique: Lamium album permet de confectionner des shampoings «maison» afin de traiter les problèmes de séborrhée (cheveux excessivement gras) du cuir chevelu.

- C’est pour quel type de cheveux?

- Euh... cheveux sales!

(Chouchou, Merzak Allouache)

Shampoing de Lamier blanc, Sauvages du Poitou

Recette du shampoing de Lamier blanc (pour les cheveux gras):

- Couper les feuilles d'un bouquet de Lamier blanc dans une casserole, couvrir d'eau, porter à ébullition. Lorsque ça bout, éteindre le feu, et laisser infuser une dizaine de minutes avec quelques clous de girofle pour le parfum (celui du Lamier blanc n'est pas spécialement sexy!). Finalement, filtrer.

- On peut épaissir la solution avec de l'agar-agar en poudre (compter une petite cuillère à café pour 1/2 litre de liquide, se reporter aux instructions sur les sachets), c'est plus pratique!

- Comme toute préparation végétale, conserver au frigo, mais pas au delà d'une semaine. On peut prolonger un peu la durée de vie de la lotion obtenue en rajoutant du vinaigre blanc (c'est également bon pour la brillance des cheveux, compter une cuillère à soupe pour 1/2 litre).

Pour aller plus loin:

- Identification assistée par ordinateur

- Lamium album sur Tela-botanica

>Voir le billet et ses commentaires...
 

Gaillet gratteron, le pot de colle
Date 09/06/2015
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Comms 3 commentaires

Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers bords de Boivre

Gaillet gratteron, Poitiers bords de Boivre


Galium aparine (Gaillet gratteron ou Guifron en poitevin-saintongeais) appartient au clan Rubiaceae, dont fait partie le célèbre caféier (Coffea). Autrefois, on pensait certains Gaillets capables de faire cailler le lait; une croyance (invalidée aujourd'hui) qui aurait inspiré le nom de la plante, Gala signifiant «lait» en grec. Pour d'autres, l'origine du nom serait latine, Gallus signifiant «coq» et la forme des feuilles ressemblant aux pattes d'une poule.


Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers Gare

Fleurs discrètes du Gaillet gratteron: corolle à 4 lobes pointus, 4 étamines libres autour d'un pistil à deux styles au centre.


Galium aparine est une annuelle qui aime les terrains riches en azote, en matière organique animale et végétale. Originaire des sous-bois,  elle se plait aujourd'hui sur les terres amendées et cultivées, où sa présence concurrentielle aux céréales (qu'elle renverse en leur grimpant dessus) n'est pas la bienvenue.


Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers bords de Boivre

Feuilles du Gaillet gratteron: sessiles, verticillées et mucronées.


Sa tige carrée et ses partie aériennes sont hérissées de petits aiguillons recourbés qui lui permettent de s'accrocher à tout ce qui lui tombe sous la feuille. Aparine en latin signifie littéralement «qui s'agrippe»; et pour agripper, Galium aparine agrippe! C'est un véritable tentacule végétale qui se colle aux plantes alentour pour s'élever et trouver la lumière; mais aussi aux fourrures des animaux et aux vêtements des promeneurs, qui en disséminent les graines malgré eux (les fruits, des diakènes, sont aussi munies de crochets).

Vous allez à Paris ? Hein ? A Lyon ? Oh oui, oh ben alors...
Ça me rapprochera toujours un petit peu. Bon allez va !

(L'auto-stoppeur, Coluche)


Terminus, tout le monde descend! (epizoochorie chez le Gaillet gratteron)


Gaillet gratteron, le pot de colle! Sauvages du Poitou


Si Galium aparine profite de votre bas de pantalon pour s'incruster dans votre jardin, pas de panique: c'est une plante sympathique, dont les usages médicaux sont nombreux. Elle est réputée pour soulager la goutte ou les problèmes de calculs rénaux en usage interne (infusion). Le randonneur appréciera l'application des feuilles fraiches sur ses ampoules. Une infusion massée sur la peau soulagera un coup de soleil, une brulure, un eczéma, ou fera un excellent traitement anti-pelliculaire utilisé en shampoing.


Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers bords de Boivre

Quand le Gaillet gratteron s'emmêle les tentacules : sans doute les conséquences de la présence du Phytopte du Gaillet (Cecidophyes galii), un acarien qui s'attaque aux feuilles de la Sauvage.


Les jeunes pousses tendres de Galium aparine sont comestibles, crues en salade ou cuites. Les petits fruits cueillis verts (bon courage pour le ramassage), grillés à sec, écrasés et finalement mis à bouillir dans de l'eau fournissent un excellent succédané de café (Pour rappel, Galium aparine est de la même fratrie que le caféier, peut-être est-ce là un goût de famille?).

Je m’appelle John Caffé, comme le café sauf que ça s’écrit pas pareil !
(La Ligne Verte, Stephen King)

Gaillet gratteron, le café du shérif!

Gaillet gratteron, le café du shérif!


Et puis qui sait, garder la Sauvage près de soi augmente ses chances de pouvoir observer l'incroyable Moro Sphinx (Macroglossum stellatarum), un papillon capable de vol stationnaire et d'une vitesse de déplacement ahurissante, au point d'être surnommé le Sphinx Colibri. Car c'est sur les Galium, mais aussi sur d'autre Sauvages collantes du clan Rubiaceae, comme la Garance voyageuse (Rubia peregrina), que le papillon pond et installe sa progéniture.


Couple de Crache sang (Timarcha tenebricosa), dont les larves se nourrissent exclusivement de Gaillets à feuilles tendres (ici Galium mollugo)


Si le Gaillet gratteron (Galium aparine) est le plus célèbre des Gaillets (peut être parce qu'il est le plus attachant!), on peut croiser d'autres membres de sa tribu dans les jardins et aux bords des routes. La liste n'est pas exhaustive, mais parmi les plus communs:


le Gaillet Mollugine (Galium mollugo) est une vivace à la taille plus modeste, mais dont la floraison blanche est plus généreuse (les fleurs sont regroupées en panicules étalés). Les tiges, les feuilles et les fruits glabres de ce dernier n'accrochent ni les pantalons, ni les mains qui les caressent...


Galium mollugo, Gaillet Mollugine, Biard (86)

Gaillet Mollugine (Galium mollugo), Biard (86)


Un peu moins urbains, les Gaillet jaune (Galium verum) et Gaillet croisette (Cruciata laevipes) sont deux vivaces qui fréquentent les prairies ou les bords des routes de campagne. Le Gaillet jaune dresse des feuilles très minces, non agrippantes, et des fleurs jaunes groupées en panicules le long de sa tige.


Gaillet jaune, Galium verum, Biard (86) aérodrome

Gaillet jaune (Galium verum), Biard aérodrome (86)


Le Gaillet croisette forme parfois d'importantes colonies qui dégagent une odeur de miel au printemps. Ses fleurs jaunes sont portées par des pédoncules bien plus courts que ses feuilles ovales, poilues, non agrippantes, et toujours groupées (verticillées) par quatre.


Gaillet croisette, Cruciata laevipes, Quinçay (86)

Gaillet croisette (Cruciata laevipes), Quinçay (86)



Pour aller plus loin:

- Norb de Sauvages du Poitou raconte le Gaillet gratteron au micro de France Bleu Poitou

- Galium aparine sur Tela-botanica

- Galium aparine: identification assistée par ordinateur

- Galium mollugo sur Tela-botanica

- Galium mollugo: identification assistée par ordinateur

- Galium verum sur Tela-botanica

- Galium verum: identification assistée par ordinateur

- Cruciata laevipes sur Tela-botanica

- Cruciata laevipes: identification assistée par ordinateur

- Le Gratteron, capitaine crochet de l'escalade sur le site Zoom Nature

>Voir le billet et ses commentaires...
 


Infos blog

Sauvages du Poitou


MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page