Ico Cours de botanique pour les indiens!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Vagabondes des chemins & terrains vagues
Ico Desperados des prairies & jardins
Ico Sauvages des haies & forêts
Ico Fugitives des murailles
Ico Pirates des bords d'eau
Ico Grand banditisme
Ico Le laboratoire du Shérif

Alliaire, l'Herbe à l'ail

Date 05/07/2015
Ico Sauvages des haies & forêts
Comms 0 commentaire

Alliaria petiolata, Alliaire, Poitiers quartier gare


Alliaria petiolata (Alliaire) appartient à la famille Brassicaceae, dont les membres, souvent cultivés par l'homme, se démarquent par leurs saveurs remarquables et recherchées (choux, navet, moutarde, raifort, roquette, cresson...).

Rien ne vaut le chou pour accompagner le chou.

(Charlie et la chocolaterie, Tim burton)

Alliaria petiola, Alliaire, Rilleux-la-Pape (69)

Alliaire, Rilleux-la-Pape (69)


Les feuilles dentées et cordées à son sommet (mais réniformes et crénelées à la base de la plante) pourraient, faute d'attention, faire penser à la piquante Ortie... Ses petites fleurs blanches à quatre pétales empêchent toute confusion, de même que l'odeur d'ail dégagée par ses feuilles lorsqu'elles sont froissées entre les doigts. En effet, Allium en latin, c'est l'ail! Dans le Poitou, on fait preuve de simplicité quand il s'agit de nommer la belle: Alliaria petiolata est l'«Herbe à l'ail».


Alliaria petiolata, Alliaire, Poitiers bords de Boivre

Grappes de fleurs de l'Alliaire: 4 sépales, 4 pétales, 6 étamines autour du pistil.


Alliaria petiolata est une bisannuelle qui colonise les terres fraîches, ombragées, riches en matière organique végétale. Elle laisse ses feuilles seules apparaître la première année. La seconde année, elle montre ses fleurs — et ses longs fruits (siliques) porteurs des générations à venir —; à la suite de quoi elle entame une dernière phase de reproduction via un bourgeonnement sous-terrain. La méthode s'avère efficace, lui permettant de s'installer durablement sur de vastes territoires. A tel point qu'aux États-Unis, à la suite de son introduction par l'homme, et en l'absence de ses prédateurs naturels européens (insectes, herbivores...), Alliaria petiolata est devenue une invasive redoutée.

Toi tu commences à me baver sur les rouleaux...

(Invasion U.S.A., Joseph Zito)

Alliaria petiolata, Alliaire, Poitiers bords de Clain

Colonie d'Alliaire, Poitiers bords de Clain


A l'image de l'Ail, on lui reconnait des vertus antiseptiques (désinfectantes) lorsqu'elle est appliquée en cataplasme, sur des plaies mineures ou des piqures d'insectes. C'est surtout en bouche que la Sauvage se démarque...


Alliaria petiolata est une comestible prisée, riche en vitamine C. Son odeur ne trompe pas: ses jeunes feuilles crues et hachées (et seulement crues, elles n'ont que peu d'intérêt gustatif une fois séchées ou cuites) offrent un léger goût aillé; sans les désavantages de l'ail, c'est à dire sans laisser une haleine délicate à celui qui la consomme!

J’aime bien votre haleine, mais vous aurez la même demain?
(RRRrrrr, Alain Chabat)

Alliaria petiolata, Alliaire, Poitiers bords de Boivre

Jeune feuille (réniforme et cordée) d'Alliaire la première année,

à ne pas confondre avec le Lierre terrestre! (Poitiers bords de Boivre)


Les graines contenues dans ses longs fruits (siliques), une fois écrasées, peuvent également remplacer les graines de moutarde dans la préparation de sauces. La recette est connue de longue date, puisqu'on a retrouvé des semences d'Alliaria petiolata, sous forme de micro-fossiles de cellules végétales, dans des poteries préhistoriques qui servaient à stocker la nourriture entre 4150 et 3800 ans avant l'ère chrétienne!

La recette du shérif : Beurre d'Alliaire

- Mixer 100 grammes de feuilles crues (sans le pétiole) avec 200 grammes de beurre. Rajouter huile d'olive, jus de citron et sel à votre convenance... Tartinez et dégustez!

Alliaria petiolata, Alliaire, Poitiers bords de Boivre

Siliques de l'Alliaire, Poitiers bords de Boivre



Le petit monde d'Alliaria petiolata


Dans la famille des Piérides (papillons diurnes de taille moyenne, souvent blancs tachetés de noir), certaines espèces se nourrissent de divers «choux», autrement dit, de crucifères, parmi lesquelles se trouve notre Alliaire...


Personnages:

Madame Piéride du navet (Pieris napi), Madame Piéride de la rave (Pieris rapae), Madame Aurore (Anthocharis cardamines).


La scène se déroule dans un fossé humide au mois d'avril.


Pieris napi (crédit photo Olivier Pouvreau)

Madame Piéride du navet en tenue estivale (les nervures des ailes postérieures sont moins soulignées de gris que pour les individus de printemps)


SCÈNE UNIQUE


Madame Piéride du navet, rencontrant Madame Aurore

Tiens! Comment va?


Madame Aurore

Mission réussie! Pas moins de trois messieurs pour me courtiser! J'ai finalement accepté les avances de celui dont le parfum m'a le plus grisé. Ah, ces phéromones! Les deux autres m'ont poursuivi mais j'ai utilisé ma technique habituelle pour les dissuader de m'approcher: je lève l'abdomen pour leur signifier «halte-là!»


Madame Piéride du navet

Vous avez bien de la chance. Pour ma part, je viens juste d'émerger et j'attends que des messieurs viennent me tourner autour mais... (un vol vif la surprend)


Madame Piéride de la rave

Hello les filles! Je suis un peu essoufflée car je viens d'échapper à deux mâles harcelants. Entre nous, l'un d'eux a été plus gentil que l'autre, hi hi!


Madame Aurore

Je vois... Cela dit, je suis comme toi, fécondée! Ça te dit de suivre le fossé? J'irais bien pondre sur l'Alliaire, son goût d'ail ravit les chenilles.


Madame Piéride de la rave

Bonne idée! (S'adressant à Madame Piéride du navet) Tu viens? Tu trouveras peut-être ton adonis dans le coin?


Madame Piéride du navet

D’accord, allons chercher l'Alliaire, c'est la saison! Vous savez ce que chantent les piérides de mon espèce?

«Nous, Piérides,

Qui aimons les crucifères

Par dessus tout,

Nous sommes vraiment

Trop chou!»

Anthocharis cardamines et Pieris rapae (crédits photos Olivier Pouvreau)

À gauche, Madame Aurore en train de se refuser à un mâle; à droite, Monsieur Piéride de la rave, faute d'avoir réussi à photographier Madame! (ce papillon, bien que commun, ne se pose presque jamais et est extrêmement farouche)




Pour aller plus loin:

- Identification assistée par ordinateur

- Alliaria petiolata sur Tela-botanica





Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Cardamine hérissée, la dynamiteuse
> Cours de botanique pour les indiens
> Cardamine des prés, la piquante
> Lunaire annuelle: décrochez la Lune!
> Drave de printemps: la prophétie des beaux jours
 

Mot-clefs de ce billet...
Brassicaceae Crucifère comestible recette

Commentaires


Aucun commentaire...


Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou

Promo

Écoutez Sauvages du Poitou à la radio!

Blog membre du Café des sciences et de Kidi science



MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Sauvages des haies & forêts
> Alliaire, l'Herbe à l'ail
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►