Ico Cours de botanique pour les indiens!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Vagabondes des chemins & terrains vagues
Ico Desperados des prairies & jardins
Ico Sauvages des haies & forêts
Ico Fugitives des murailles
Ico Pirates des bords d'eau
Ico Grand banditisme
Ico Le laboratoire du Shérif

Benoîte des villes, l'exorciste

Date 25/12/2015
Ico Sauvages des haies & forêts
Ico Vagabondes des chemins & terrains vagues
Comms 0 commentaire

Geum urbanum, Benoîte des villes, Sauvages du Poitou


Geum urbanum (Benoîte des villes) apparient aux Rosaceae, une famille qui joue un rôle central dans l'alimentation (et donc l'économie) humaine; il s'agit du clan des fraisiers, mûriers, framboisiers, mais aussi de célèbres géants comme les cerisiers, pommiers, pêchers, pruniers...


Son nom savant Geum vient du latin Geuô qui signifie «j'assaisonne», à cause de l'odeur de clou de girofle dégagée par ses racines; quant à l'appellation urbanum, «l'urbaine», elle le doit peut être à son affection pour les friches et les décombres... A vrai dire, c'est surtout le moyen de la démarquer de ses deux sœurs de sève, la Benoîte des ruisseaux (Geum rivale) et la Benoîte des montagnes (Geum montanum)!

Si vous n’aimez pas la mer... Si vous n’aimez pas la montagne... Si vous n’aimez pas la ville: allez vous faire foutre !
(À bout de souffle, Jean-Luc Godard)

Geum urbanum, Benoîte des villes, Poitiers gare

Fleur de la Benoîte des villes: 5 pétales arrondis, 5 sépales pointus et tournés vers le bas autour de 30 à 60 étamines.


Geum urbanum est une vivace qui s'installe généralement sur des terres riches en humus, à l'ombre des forêts, des lisières ou des haies. Son rhizome traverse la saison hivernale caché sous terre; ses fleurs à cinq pétales (c'est toujours le cas chez les Rosaceae) apparaissent entre juin et août.


Geum urbanum, Benoîte des villes, Poitiers gare

Benoîte des villes, Poitiers quartier gare


Ses fruits crochus s'accrochent aux poils des animaux et aux bas de pantalon des promeneurs... Un excellent moyen de propager ses semences loin de leur point de départ! La botanique réserve un nom à ce mode particulier de dissémination, via les plumes, les poils ou les vêtements des animaux (que nous sommes): épizoochore.


Geum urbanum, Benoîte des villes, Biard (86)

Fruit de la Benoîte des villes, Biard (86)

J’ai vu l’Exorciste 2747 fois! À chaque fois je me marre comme un bossu, qu’est ce qu’il est chouette ce film nom de Dieu!

(Beetlejuice, Tim Burton)

Son nom courant Benoîte est un hommage à Saint Benoît, fondateur de l'ordre bénédictin. Il faut dire que la plante a longtemps été considérée comme une bénédiction végétale: les moines allaient jusqu'à utiliser la plante dans les rituels d'exorcismes pour chasser le diable et son gang! La consommation de Geum urbanum était réputée pour calmer les ardeurs... Jusque dans les monastères où la tisane permettait d'apaiser les fantasmes mal venus des religieux.


Geum urbanum, Benoîte des villes, Biard (86)
la Benoîte des villes, une Sauvage en odeur de sainteté?

Toujours est-il qu'on lui reconnait certaines vertus médicinales; à tel point qu'ici et là, on continue de la désigner par des noms tels que Herbe de sang, Herbe de cœur ou Herbe de fièvre. La tisane de racines de Geum urbanum est calmante, légèrement sédative, digestive et astringente (asséchante et anti-diarrhéique). Mâchouiller un bout de racine (nettoyée et séchée) ㅡ comme on mâchouillerait un clou de girofle ㅡ soulagerait les maux de dents... Allez savoir, c'est peut-être là une simple histoire de goût?


Geum urbanum, Benoîte des villes, Poitiers gare

Jeune pousse de la Benoîte des villes, Poitiers quartier gare


Geum urbanum aurait également un effet bénéfique sur la lactation des ruminants. Jadis, les paysans du Poitou la fauchaient sur les bords des routes pour la donner aux vaches et booster leur production.


Geum urbanum, Sauvages du Poitou!


Geum urbanum, Benoîte des villes, Poitiers gare

Benoîte des villes, Poitiers quartier gare


Les jeunes feuilles de Geum urbanum sont comestibles, crues en salade. Leur parfum reste subtil. En revanche, les racines charnues de la Sauvage, nettoyées, découpées et mises à sécher à l'ombre, dégagent un léger parfum: celles-ci peuvent remplacer les clous de girofle dans les recettes (il faut cependant compter d'avantage de racines de Geum urbanum qu'il faudrait de clous de girofles). Autrefois, on laissait macérer pendant une bonne semaine des racines de Geum urbanum (50 grammes) et quelques zestes d'oranges dans du vin rouge (1 litre) pour produire une boisson aromatisée, sorte de version sauvage du célèbre vin chaud de nos marchés de Noël... Happy and wild Christmas!


Geum urbanum, Benoîte des villes, Poitiers gare

Feuille pennatisequée et dentée de la Benoîte des villes: notez les deux stipules foliacés à la base de chaque pétiole, presque aussi grands que les feuilles elles mêmes.


Pour aller plus loin:

- Geum urbanum sur Tela-botanica

- Identification assistée par ordinateur

- La Benoîte urbaine sur le blog Books of Dante, où l'on apprend que la grande Hildegarde de Bingen considérait la Sauvage comme un Aphrodisiaque... Comme quoi!



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Buisson ardent: allumer le feu!
> Lierre terrestre, la plante médecine
> Cours de botanique pour les indiens
> Lunaire annuelle: décrochez la Lune!
> Stellaire holostée, la chlorophylle sur les os
 

Mot-clefs de ce billet...
Rosaceae comestible médicinale

Commentaires


Aucun commentaire...


Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou

Promo

Écoutez Sauvages du Poitou à la radio!

Blog membre du Café des sciences



MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Sauvages des haies & forêts
> Benoîte des villes, l'exorciste
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►