Ico Cours de botanique joyeuse!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Rencontres et billets d'humeur

Gaillet gratteron, le pot de colle

Date 09/06/2015
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Haies & forêts
Comms 3 commentaires

Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers bords de Boivre


Galium aparine (Gaillet gratteron ou Guifron en poitevin-saintongeais) appartient au clan Rubiaceae, dont fait partie le célèbre caféier (Coffea). Autrefois, on pensait certains Gaillets capables de faire cailler le lait; une croyance (invalidée aujourd'hui) qui aurait inspiré le nom de la plante, Gala signifiant «lait» en grec. Pour d'autres, l'origine du nom serait latine, Gallus signifiant «coq» et la forme des feuilles ressemblant aux pattes d'une poule!


Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers Gare

Fleurs discrètes du Gaillet gratteron: corolle à 4 lobes pointus, 4 étamines libres autour d'un pistil à deux styles au centre.


Galium aparine est une annuelle qui aime les terrains riches en azote, en matière organique animale et végétale. Originaire des sous-bois,  elle se plait aujourd'hui sur les terres amendées et cultivées, où sa présence concurrentielle aux céréales est rarement la bienvenue!


Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers bords de Boivre

Feuilles du Gaillet gratteron: sessiles, verticillées et mucronées.


Sa tige carrée et ses partie aériennes sont hérissées de petits aiguillons recourbés qui lui permettent de s'accrocher à tout ce qui lui tombe sous la feuille. Aparine en latin signifie littéralement «qui s'agrippe»; et pour agripper, Galium aparine agrippe! C'est un véritable tentacule végétale qui se colle aux plantes alentour pour s'élever et trouver la lumière; mais aussi aux fourrures des animaux et aux vêtements des promeneurs, qui en disséminent les graines malgré eux (les fruits aussi sont munies de crochets).

Vous allez à Paris ? Hein ? A Lyon ? Oh oui, oh ben alors...
Ça me rapprochera toujours un petit peu. Bon allez va !

(L'auto-stoppeur, Coluche)


Terminus, tout le monde descend! (epizoochorie chez le Gaillet gratteron)


Gaillet gratteron, le pot de colle! Sauvages du Poitou


Si Galium aparine profite de votre bas de pantalon pour s'incruster dans votre jardin, pas de panique! C'est une plante sympathique, dont les usages médicaux sont nombreux. Elle est réputée pour soulager la goutte ou les problèmes de calculs rénaux en usage interne (infusion). Le randonneur appréciera l'application des feuilles fraiches sur ses ampoules. Une infusion massée sur la peau soulagera un coup de soleil, une brulure, un eczéma, ou fera un excellent traitement anti-pelliculaire utilisé en shampoing!


Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers bords de Clain

Gaillet gratteron, Poitiers bords de Clain


Les jeunes pousses tendres de Galium aparine sont comestibles, crues en salade ou cuites. Les petits fruits cueillis verts (bon courage pour le ramassage!), grillés à sec, écrasés et finalement mis à bouillir dans de l'eau fournissent un excellent succédané de café (Pour rappel, Galium aparine est de la même fratrie que le caféier, peut-être est-ce là un goût de famille?).

Je m’appelle John Caffé, comme le café sauf que ça s’écrit pas pareil !
(La Ligne Verte, Stephen King)

Gaillet gratteron, le café du shérif!

Gaillet gratteron, le café du shérif!


Et puis qui sait, garder la Sauvage près de soi augmente ses chances de pouvoir observer l'incroyable Moro Sphinx (Macroglossum stellatarum), un papillon capable de vol stationnaire et d'une vitesse de déplacement ahurissante, au point d'être surnommé le Sphinx Colibri. Car c'est sur les Galium, mais aussi sur d'autre Sauvages collantes du clan Rubiaceae, comme la Garance voyageuse (Rubia peregrina), que le papillon pond et installe sa progéniture.


Couple de Crache sang (Timarcha tenebricosa), dont les larves se nourrissent exclusivement de Gaillets à feuilles tendres (ici Galium mollugo)


Si le Gaillet gratteron (Galium aparine) est le plus célèbre des Gaillets (peut être parce qu'il est le plus attachant!), on peut croiser d'autres membres de sa tribu dans les jardins et aux bords des routes. La liste n'est pas exhaustive, mais parmi les plus communs:


le Gaillet Mollugine (Galium mollugo) est une vivace à la taille plus modeste, mais dont la floraison blanche est plus généreuse (les fleurs sont regroupées en panicules étalés). Les tiges, les feuilles et les fruits glabres de ce dernier n'accrochent ni les pantalons, ni les mains qui les caressent...


Galium mollugo, Gaillet Mollugine, Poitiers bords de Boivre

Gaillet Mollugine (Galium mollugo), Poitiers bords de Boivre


Un peu moins urbains, les Gaillet jaune (Galium verum) et Gaillet croisette (Cruciata laevipes) sont deux vivaces qui fréquentent les prairies ou les bords des routes de campagne. Le Gaillet jaune dresse des feuilles très minces, non agrippantes, et des fleurs jaunes groupées en panicules le long de sa tige.


Gaillet jaune, Galium verum, Biard (86) aérodrome

Gaillet jaune (Galium verum), Biard aérodrome (86)


Le Gaillet croisette forme parfois d'importantes colonies qui dégagent une odeur de miel au printemps. Ses fleurs jaunes sont portées par des pédoncules bien plus courts que ses feuilles ovales, poilues, non agrippantes, et toujours groupées (verticillées) par quatre.


Gaillet croisette, Cruciata laevipes, Quinçay (86)

Gaillet croisette (Cruciata laevipes), Quinçay (86)



Pour aller plus loin:

- Norb de Sauvages du Poitou raconte le Gaillet gratteron au micro de France Bleu Poitou

- Galium aparine sur Tela-botanica

- Galium aparine: identification assistée par ordinateur

- Galium mollugo sur Tela-botanica

- Galium mollugo: identification assistée par ordinateur

- Galium verum sur Tela-botanica

- Galium verum: identification assistée par ordinateur

- Cruciata laevipes sur Tela-botanica

- Cruciata laevipes: identification assistée par ordinateur


Galium aparine, Gaillet gratteron, Poitiers bords de Clain

Fruits du Gaillet gratteron,

Poitiers bords de Clain



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Lamier blanc, le shampouineur
> Romarin officinal: on dirait le Sud...
> Lierre terrestre, la plante médecine
> Cardamine hérissée, la dynamiteuse
> Cours de botanique joyeuse!
 

Mot-clefs de ce billet...
Rubiaceae comestible recette médicinale shampoing

Commentaires


Sylvie   17/07/2015 11:47:32
Plutôt envahissante celle là!
Erwan   29/07/2015 10:41:41
J'en ai plein le jardin, merci pour la recette du café, je vais essayer ça!
ipanema   02/04/2016 18:21:22
Fabuleux ! Belle histoire de petites histoires, pour cette accrocheuse mini boule gratteron; quel bonheur !

Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou

Promo

Écoutez Sauvages du Poitou à la radio!

Blog membre du Café des sciences et de Kidi science



MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Villes, chemins & terrains vagues
> Gaillet gratteron, le pot de colle
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►