Ico Cours de botanique joyeuse!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Bestioles
Ico Rencontres et billets d'humeur

Mélisse officinale: moitié abeille, moitié citron!

Date 18/09/2015
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Comms 1 commentaire

Melissa officinalis, Mélisse officinale, Poitiers bords de Boivre

Bosquet citronné de Mélisse officinale au bord de la route, Poitiers bords de Boivre


Melissa officinalis (Mélisse officinale) appartient à la famille Lamiaceae, les plantes à tige carrée et à fleurs en forme de gueule ouverte (lamia est une «ogresse» dans la mythologie grec). La Mélisse officinale tire son nom du grec melissa, l’abeille (qui vient de meli, le miel). Restons dans le domaine haut en couleur de la mythologie grec: Mélissa est le prénom d'une nymphe - fille du roi de Crète Melissos - qui inventa l’apiculture et éleva Zeus, le roi des dieux, en le nourrissant de miel. Il est vrai que la Sauvage est mellifère. Les butineurs affectionnent ses feuilles au parfum citronné (les moustiques moins), à tel point que certains apiculteurs frottent la plante dans leurs ruches pièges pour attirer les essaims en quête de logis.


Melissa officinalis: la reine d'abeille! Sauvages du Poitou


Melissa officinalis est une vivace. Sa présence à l'état sauvage, loin des villes, nous raconte que l'homme a habité autrefois là où se dressent ses touffes citronnées (parfois de véritables buissons): la belle parfumée n'est pas indigène en France (elle est probablement originaire d'Asie mineure) et c'est volontairement qu'elle a été introduite dans les jardins, depuis des temps anciens, en tant qu'aromatique. Sa rusticité lui a parfois permis de perdurer bien après la disparition des habitations humaines. Melissa officinalis intéressera donc les archéologues, autant que les gourmands!

Tu appelles ça de l’archéologie?

(Indiana Jones et la dernière croisade, Steven Spielberg)

Melissa officinalis, Mélisse officinale, Poitiers bords de Boivre

Fleur de Mélisse officinale: une corolle blanche formée d'une lèvre supérieure concave et échancrée et d'une lèvre inférieure trilobée (en 3 lobes inégaux).


Car Melissa officinalis est terriblement rustique: elle tolère tous les sols. Sa faculté à drageonner (reproduction végétative) et à se ressemer spontanément, couplée à sa capacité d'adaptation, en font une invité exubérante au jardin. A l'image de la Menthe, on préférera l'installer en pot pour un meilleur contrôle de son expansion... Ceci dit, il y a des invasions plus désagréables que celle de Melissa officinalis qui embaume l'atmosphère et régale les abeilles!


Melissa officinalis, Mélisse officinale, Poitiers bords de Boivre

Mélisse officinale, Poitiers bords de Boivre


Les feuilles de Melissa officinalis s'abîment dans le courant de l'été, dégageant une odeur de moins en moins agréable. Si vous tentez d'apprivoiser la Sauvage au jardin ou au balcon, c'est le moment pour la tailler; elle donnera de nouvelles feuilles saines, et vous couperez court à ses nombreux semis spontanés, limitant ses débordements.


Melissa officinalis, Mélisse officinale, Poitiers bords de Boivre

Feuilles de la Mélisse officinale en été: opposées, ovales, largement crénelées ou dentées... Et bien abimée!


Sa délicieuse odeur de citronnelle ne trompe pas: les feuilles comestibles de Melissa officinalis parfument à merveille plats et desserts. Sa tisane est digestive et apaisante (particulièrement efficace sur les terrains anxieux, spasmodiques ou les sujets susceptibles de tachycardie nerveuse). L'essence de Mélisse pure peut même provoquer une sensation d'engourdissement et un ralentissement du pouls... Plus modérément, son effet relaxant en fait une excellente candidate pour la dernière tisane de la soirée. Bonne nuit citronnée!

Quand je suis avec toi je suis plus calme, je respire plus lentement, même si mon cœur bat plus vite.

(Ma première fois, Marie-Castille Mention-Schaar)

Melissa officinalis, Mélisse officinale, Poitiers bords de Boivre

Buisson de Mélisse officinale, Poitiers bords de Boivre

Pour aller plus loin:

- Melissa officinalis sur Tela-botanica

- La Mélisse à travers l'histoire sur le blog Books of Dante

- La Mélisse par Nathalie Ronat (thèse de la Faculté de Pharmacie)


Melissa officinalis, Mélisse officinale, Poitiers bords de Boivre

Mélisse officinale en graine, Poitiers bords de Boivre



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Calament glanduleux, le faussaire
> Lierre terrestre, la plante médecine
> Galeopsis tetrahit: «avec ma gueule de belette...»
> Romarin officinal: on dirait le Sud...
> Lamier blanc, le shampouineur
 

Mot-clefs de ce billet...
Lamiaceae comestible médicinale mellifère

Commentaires


Line   20/09/2015 17:26:38
Facile à cultiver au jardin et sympathique, mais elle prend ses aises effectivement!

Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou


MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Villes, chemins & terrains vagues
> Mélisse officinale: moitié abeille, moitié citron!
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►