Ico Cours de botanique joyeuse!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Bestioles
Ico Rencontres et billets d'humeur

Vipérine commune, la mellifère

Date 07/08/2015
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Comms 0 commentaire

Echium vulgare, Vipérine commune, Poitiers bords de Boivre

Vipérine commune, Poitiers bords de Boivre


Echium Vulgare (Vipérine commune) appartient aux Boraginaceae, dont la Bourrache fait office de chef de clan; on reconnait d'ailleurs chez Echium Vulgare des traits familiers (je pense à la Bourrache mais aussi à la Buglosse), à commencer par sa grandeur (jusqu'à 1m de hauteur), sa piquante pilosité (évitez de l'empoigner à pleines mains!) et ses abondantes fleurs bleues! Le nom Vipérine (Echium en grec) viendrait de ses fleurs en forme de gueules ouvertes de serpents. Pour d'autres, le nom vient plutôt de l'utilisation ancienne de la plante comme remède contre les morsures des reptiles. A vrai dire, si une vipère vous croque, la Sauvage ne vous sera pas d'un grand secours... Direction la pharmacie la plus proche!

T’as pas le choix, faut que tu pisses sur mon pied. Ça tuera le venin. S’il te plaît, pisse dessus! Pipi là, sur mon pied! Fais pipi sur mon pied! Vas-y sinon c’est l’amputation! Pisse dessus!

(Lost les disparus, J.J.Abrams, D.Lindelof et J.Lieber)

Echium vulgare, Vipérine commune, Poitiers bords de Boivre

Grappe de fleurs de la Vipérine commune, décidément très reptilienne!


Echium Vulgare est bisanuelle. Lors de son premier été, elle développe une simple rosette de feuilles oblongues et lancéolées étalées au sol. Elle fleurit la seconde année, entre avril et août. Sa présence indique souvent un sol pauvre, peu profond, caillouteux, brûlé par le soleil, tant et si bien qu'on pourrait dire qu'elle est le signe (inquiétant ou non, suivant le contexte)... D'une absence de sol!


Echium vulgare, Vipérine commune, Poitiers quartier Chilvert

Jeune rosette de Vipérine commune, Poitiers quartier Chilvert


Echium vulgare renferme un alcaloïde toxique (la cynoglossine, un paralysant proche du curare) en très petite quantité. Bien que sa consommation soit inoffensive pour l'homme, on évitera d'en faire recette. Les feuilles lancéolées et les sommités fleuries (séchées) en infusion sont en revanche adoucissantes. Elles permettent de soigner toux, bronchites et grippes.


Echium vulgare, Vipérine commune, Poitiers bords de Boivre

Étourdie, une Vipérine rompt avec le traditionnel bleu de son clan et enfile des chaussettes blanches! (un phénomène plutôt rare et accidentel)


Malgré son surnom, la Vipérine n'intéresse guère les serpents. Ses fleurs attirent en revanche une foule de butineurs: abeilles, bourdons, papillons... Leur plus fidèle cliente est une abeille solitaire, l'Osmie crochue (Hoplitis adunca), qui la butine exclusivement.


Echium vulgare, Sauvages du Poitou


Faites l'expérience de vous poser quelques minutes, à la belle saison, devant un pied de Vipérine en fleur: c'est décoiffant tant ça grouille de vie! La Sauvage est mellifère au possible, pendant des semaines durant. On considère qu'un hectare de Vipérines permet aux abeilles de produire 300 à 400 kg de miel!

Où sont les veaux, les rôtis, les saucisses? Où sont les fèves, les pâtés de cerf? Qu'on ripaille à plein ventre pour oublier cette injustice!

(Les Visiteurs, Jean-Marie Poiré)

Incroyable Echium vulgare qui transforme le désert en festin... Si vous disposez d'un coin de terrain sec, caillouteux, très exposé, semez la belle et régalez les butineurs!


Phacélie, Bourrache, Vipérine: les bars à nectar! Sauvages du Poitou

Écaille chinée (Euplagia quadripunctaria) sur Vipérine : au festival des mal rasés !


Pour aller plus loin:

- Echium vulgare sur Tela-botanica

- Identification assistée par ordinateur


Echium vulgare, Vipérine commune, Buxerolles

La Vipérine commune offre ses nombreux fruits (tétrakènes) à la fin de l'été, Buxerolles (86)



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Bourrache officinale, la brave
> Héliotrope d'Europe, sur la plage abandonnée...
> Buglosse toujours verte, en rouge et bleu
> Calament glanduleux, le faussaire
> Romarin officinal: on dirait le Sud...
 

Mot-clefs de ce billet...
Boraginaceae médicinale mellifère

Commentaires


Aucun commentaire...


Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou


MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Villes, chemins & terrains vagues
> Vipérine commune, la mellifère
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►