Ico Cours de botanique joyeuse!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Bestioles
Ico Rencontres et billets d'humeur

Mercuriale annuelle, a love story

Date 19/01/2016
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Comms 1 commentaire
Mercurialis annua, Mercuriale annuelle, Poitiers quartier Mérigotte
Mercuriale annuelle, Poitiers quartier Mérigotte

Mercurialis annua (Mercuriale annuelle, Vignette ou Foirole en poitevin-saintongeais) appartient au clan Euphorbiaceae,  dont la plupart des membres ont la particularité de contenir du latex dans leurs tiges et leurs feuilles (les Euphorbes en sont les représentantes les plus connues)... La nature ayant horreur des cases trop bien rangées, vous ne trouverez nul latex chez Mercurialis annua!


On qualifie notre Sauvage d'annuelle pour la différencier de sa fausse jumelle, la Mercuriale vivace (Mercurialis perennis) qui préfère les sous bois ombragés et ne fleurit qu'au printemps (cette dernière se distingue par sa racine traçante et son port non ramifié).


Mercurialis perennis, Mercuriale vivace, Poitiers bords de Clain

Mercuriale vivace, Poitiers bords de Clain


De son côté, la Mercuriale annuelle s'installe sur les sols riches en azote (pollution ou amendements agricoles), maltraités, les terres retournées ou laissées à nue et fleurit quasiment toute l'année... Curieux paradoxe: si l'on ne peut croiser la vivace que pendant une courte période, l'annuelle est omniprésente dans les milieux habités par l'homme, quelle que soit la saison!


Mercurialis annua, Mercuriale annuelle, Louhossoa (64)

Monsieur Mercuriale annuelle, Louhossoa (64)


Mercurialis annua est dioïque: on distingue des pieds mâles qui brandissent leurs petites fleurs vertes au bout de longs épis, et des pieds femelles, aux fleurs cachées sous l'aisselle des feuilles.


Mercurialis annua, Mercuriale annuelle, Poitiers bords de Boivre

Madame Mercuriale annuelle, Poitiers bords de Boivre


Mercurialis annua (1), Sauvages du Poitou!


Mercurialis annua peut compter sur le vent pour propager son pollen. Mais elle n'est guère aidée par les butineurs: il n'y a pas de nectar à récolter dans ses fleurs discrètes. De leur côté, les abeilles en quête de pollen se contentent de fréquenter les pieds mâles (de ce point de vue, les mâles sont de bonnes mellifères pour l'arrière saison).


La Sauvage possède un autre atout pour assurer sa reproduction: lorsque le pollen est mûr, les tissus du pied mâle se gorgent d'eau jusqu'à l'explosion, projetant le pollen sur les femelles alentours pour les féconder (la projection se déclenche généralement le matin, profitant de la rosée). En somme, chez la Mercuriale, l'homme jette un bouquet de fleurs à sa promise pour lui faire la cour.


Mercurialis annua (2), Sauvages du Poitou!


Mercurialis annua, Mercuriale annuelle, Poitiers Chilvert

Feuilles de la Mercuriale annuelle: opposées, dentées ou crénelées, elliptiques lancéolées.


Le fruit résultant de l'idylle entre Monsieur et Madame Mercuriale est muni de poils crochus. Il peut s'accrocher aux poils des animaux ou des randonneurs de passage pour se propager sur le territoire (epizoochorie). Les fourmis raffolent également d'une substance que renferme une petite excroissance charnue sur la graine (élaïosome). Elles emportent les fruits jusque dans leur fourmilière pour en extraire la manne, avant de les rejeter un peu plus loin (myrmécochorie)...


La Sauvage doit son nom à Mercure, Dieu protecteur des voyages chez les romains. J'aime raconter que son nom lui vient de sa faculté à voyager à travers le pays, à dos d'homme, de bête ou de fourmi... Mais cette interprétation est sans fondement. C'est en tout cas un bon moyen pour se souvenir de son nom, comme de certaines de ses spécificités botaniques!

- J'ai tout de même pas mal voyagé, ce qui me permet de vous dire, en connaissance de cause, que votre patelin est tarte comme il est pas permis, et qu'il y fait un temps de merde.
- Je suppose que Monsieur plaisante?
- Absolument pas.
(Un singe en hiver, Henri Verneuil)

Mercurialis annua, Mercuriale annuelle, Poitiers bords de Clain

Monsieur (au premier plan) et Madame (derrière)

Mercuriale annuelle, Poitiers bords de Clain


Les deux Mercuriales (l'annuelle et surtout la vivace) sont toxiques pour l'homme comme pour les animaux.


La Mercuriale annuelle a autrefois été utilisé comme remède purgatif, ou pour couper la montée de lait des nourrices. Des recettes fortement déconseillées; mieux vaut garder la Sauvage loin des assiettes... Et rester simple spectateur du sitcom qui raconte les amours de Monsieur et Madame Mercuriale au jardin tout au long de l'année!


Mercurialis annua, Mercuriale annuelle, Poitiers parc des expositions

La Mercuriale annuelle en toute saison! Poitiers, parc des expositions


Pour aller plus loin:

- Norb de Sauvages du Poitou raconte la Mercuriale annuelle au micro de France Bleu Poitou

- Mercurialis annua sur Tela-botanica

- Mercurialis perrenis sur Tela-botanica



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Euphorbe omblette, la discrète
> Vipérine commune, la mellifère
> Cerfeuil des bois, l'usual suspect
> Familles de la flore française (Game of thrones et botanique, épisode 3)
> Lierre terrestre, la plante médecine
 

Mot-clefs de ce billet...
Euphorbiaceae toxique mellifère

Commentaires


Dufour Michelle   23/07/2017 19:33:06
Bonsoir,
Merci beaucoup pour votre EXCELLENT site, que je consulte régulièrement pour identifier les Sauvages de mon jardin.
Merci encore

Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou


MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Villes, chemins & terrains vagues
> Mercuriale annuelle, a love story
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►