Ico Cours de botanique joyeuse!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Rencontres et billets d'humeur

Achillée millefeuille, une légende parmi les légendes

Date 13/11/2015
Ico Prairies
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Comms 0 commentaire

Achillea millefolium, Achillée millefeuilles, Sauvages du Poitou


Achillea millefolium (Achillée millefeuille) appartient au vaste clan Asteracea, les plantes aux très nombreuses fleurs réunies en un gros «capitule» (Pâquerettes, Pissenlits, Marguerites...). Un piège initiatique pour les apprentis botanistes, car en la voyant, on est immédiatement tenté de la ranger parmi les Apiaceae (Ombellifères), les plantes à «ombelles» (inflorescence en forme de parapluie). Il se trouve que dans le cas d'Achillea millefolium, les botanistes utilisent le terme «corymbe» plutôt que celui d'«ombelle», qui renvoie à une inflorescence en grappe plate, où les fleurs (ici les capitules) sont alignées sur un même plan horizontal.


Achillea millefolium, Achillée millefeuille, Poitiers Mérigotte

Achillée millefeuille, Poitiers Mérigotte


La Sauvage tire son nom d'Achille, héros mythique de la guerre de Troie, qui s'en servit pour guérir des blessures (pas les siennes, mais celle d'un roi, car en dehors de son célèbre talon, Achille était invulnérable).

Tu connaîtras la gloire mon fils, on écrira l'histoire de tes exploits pour les milliers d'années à venir, le monde n'oubliera jamais ton nom : Achille.

(Troie, Wolfgang Petersen)

C'est en tant que plante-médecine qu'Achillea millefolium a tissé sa légende à travers l'histoire, depuis les tombes néandertaliennes (où des traces de la Sauvage on été observées, parmi d'autres pharmacopées rudimentaires), en passant par les Celtes, jusqu'à la première guerre mondiale (où elle — «l'herbe aux militaires» — faisait partie du kit de premier secours fourni à chaque soldat). Mais avant de revenir sur les pouvoirs de cette infirmière végétale, observons la de plus près:


Achillea millefolium, Achillée millefeuille, St Gildas de Rhuys (56)

Feuilles alternes, bipennatisequées de l'Achillée millefeuille, St Gildas de Rhuys (56)


Ses inflorescences blanches roses caractéristiques (qui apparaissent à la belle saison, entre juin et octobre), disposées en «corymbe», combinées à ses «mille feuilles» vertes foncées, en réalité des feuilles finement découpées (comme des plumes) devraient nous permettre de l'identifier sans grandes difficultés.


Achillea millefolium, Achillée millefeuille, St Gildas de Rhuys (56)

Corymbe de capitules de l'Achillée millefeuille, St Gildas de Rhuys (56)


Achillea millefolium est une vivace et se propage autant par ses racines traçantes (reproduction végétative) que par ses graines grises qu'elle resème spontanément chaque année. Elle affectionne les terrains dégagés, riches et secs, les prairies, mais aussi les bords des routes et des chemins, où elle dresse ses tiges raides de 20 à 70cm de hauteur (à moins qu'une tondeuse à gazon ne les raccourcisse, ce qui ne perturbe pas outre mesure notre Sauvage).


Des tiges qui vous permettront de fabriquer, dans le respect des traditions, un set de baguettes pour pratiquer le rituel du Yi-Jing, le célèbre livre divinatoire de l'empire du milieu (une autre Achillée fut aussi utilisée pour fabriquer les baguettes du Yi-Jing, l'Achillée ptarmique, Acchillea ptarmica). Reconnaissez que notre Sauvage a su faire sa place dans l'histoire, que ce soit aux côtés des traités fondateurs de Chine, ou dans les récits mythologiques européens!

Au cœur de la terre naissent les racines (c'est en accumulant petit à petit qu'on parvient à ce qui est grand et élevé).

(Tirage n°46 «Croissance» du Yi-Jing)

Achillea millefolium, Achillée millefeuille et Yi Jing

Tiges d'Achillée millefeuille et Yi Jing,


Lorsqu'elle s'incruste au potager, Achillea millefolium devient une excellente auxiliaire. Dans les allées, elle couvre le sol au même titre qu'un gazon, car elle supporte le piétinement. Mais contrairement à une simple pelouse, la Sauvage est très serviable: elle donne de la vigueur aux plantes alentour, son odeur âcre repousse nombre de prédateurs, ses fleurs attirent les pollinisateurs (abeilles et papillons) et les syrphes (redoutables prédateurs des pucerons).


Achillea millefolium, Achillée millefeuille, Poitiers Chilvert

Syrphes bâton (Episyrphus balteatus) sur Achillée millefeuille, Poitiers quartier Chilvert


Fauchée, Achillea millefolium fournit un paillage généreux. Sa décoction (100g de fleurs pour 1l d'eau) accélère la formation du compost, ou (diluée à 1 pour 10) fait office de traitement anti-fongique... Bref, Achillea millefolium est une véritable manne pour le jardinier!


Achillea millefolium, Achillée millefeuille, St Gildas de Rhuys (56)

Cuivré commun (Lycaena phlaeas) sur fleur d'Achillée millefeuille: chaque petite fleur est en réalité un capitule, c'est à dire un groupe de fleurs, tubulaires au centre ou munies d'une unique languette blanche (un pétale) à la périphérie.


Ses jeunes pousses, ses fleurs et ses feuilles sont bien sûr comestibles, même si il ne faut pas en abuser: la Sauvage présente quelques traces de thuyone, un huile essentielle abortive. De toute façon, Achillea millefolium dégage une saveur amère et intense: elle sera plus souvent utilisée comme condiment dans les salades, les soupes ou les omelettes, que comme plat principal! Dans les pays nordiques, elle a parfois remplacé le houblon dans la préparation de la bière. Autre particularité culinaire: un sachet de graine de la Sauvage était jadis placé dans les tonneaux de vin pour aider à la bonne conservation de ce dernier.


Achillea millefolium, Achillée millefeuille, Poitiers Chilvert

Achillée millefeuille, Poitiers quartier Chilvert


Mais revenons à ce qui à fait la popularité d'Achillea millefolium: son utilisation médical. Difficile d'être exhaustif sur le sujet... La Sauvage mériterait quelques chapitres à elle seule (les dernières études scientifiques lui reconnaissent quelques 82 composants actifs!)! Néanmoins, on peut retenir les usages les plus courants:


En poitevin saintongeais, Achillea millefolium est plus connue sous le nom de Saigne nez. La Sauvage ne pratique pas la boxe à ses heures perdues, mais se révèle hémostatique en usage externe. La tisane de ses parties aériennes fleuries (fraîches ou séchées) appliquée en cataplasme, en friction douce ou en bain, est anti-inflammatoire et cicatrisante. Une recette qui a traversé l'histoire, des chevaliers du moyen-âge jusqu'au poilus des tranchées de la première guerre mondiale! Dans la version camping, le randonneur peut appliquer directement quelques feuilles mâchées pour arrêter le saignement d'une (légère) coupures.


En usage interne, la même tisane soulage les douleurs menstruelles ainsi que les douleurs abdominales digestives. En inhalation, elle fera également bon effet dans le traitement des infections des voies respiratoires (rhumes, maux de gorge...).


Voilà une Sauvage qui, depuis des dizaines de milliers de siècles, œuvre pour ne jamais se voir affubler du sobriquet de «mauvaise herbe»... Gageons que la réussite et la légende d'Achillea millefolium perdurent longtemps!

Achillea millefolium, Sauvages du Poitou

Pour aller plus loin:

- Achillea millefolium sur Tela-botanica

- Identification assistée par ordinateur



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Joyeuses Pâquerettes!
> Eupatoire à feuilles de chanvre: Legalize It?
> Séneçon commun, l'explorateur
> Porcelle enracinée: une vie au ras des Pâquerettes
> Pétasite odorant, la Sauvage au chapeau
 

Mot-clefs de ce billet...
Asteracea médicinale comestible

Commentaires


Aucun commentaire...


Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou

Promo

Écoutez Sauvages du Poitou à la radio!

Blog membre du Café des sciences et de Kidi science



MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Prairies
> Achillée millefeuille, une légende parmi les légendes
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►