Ico Cours de botanique joyeuse!
Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Rencontres et billets d'humeur

Laiteron potager, la Sauvage et le pot au lait

Date 09/06/2016
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Comms 2 commentaires

Sonchus oleraceus, Laiteron potager, Sauvages du Poitou


Sonchus oleraceus (Laiteron potager ou Laitrin en poitevin-saintongeais) appartient à la famille Asteraceae, les plantes aux très nombreuses fleurs réunies en de gros «capitules» (un observateur non averti risque de considérer le capitule comme une fleur unique, mais c'est un trompe l’œil), telles que les Pâquerettes, Marguerites, Pissenlits... C'est d'ailleurs aux grosses fleurs jaunes de ces derniers qu'on risque de penser en croisant notre Laiteron potager: comme chez le Pissenlit, chacune des nombreuses fleurs constituant le capitule est une simple languette (on dit qu'elles sont toutes «ligulées»).


Sonchus oleraceus, Laiteron potager, Poitiers bords de Clain

Capitule de fleurs «ligulées» du Laiteron potager, Poitiers bords de Clain


Si l'on casse les tiges lisses et épaisses de la Sauvage, un suc blanc, laiteux et collant s'en écoule. Il n'en fallait pas moins à l'homme pour offrir à la Sauvage son nom: Laiteron. Les botanistes préféreront peut-être la désigner par son nom latin, Sonchus, qui évoque une autre plante, un Chardon, dans une langue ancienne et oubliée (l'elfique?... Plus probablement une vieille langue méditerranéenne; s'il est vrai que certains Laiterons ressemblent un peu aux chardons, ils n'en ont pas le piquant).


Sonchus oleraceus, Laiteron potager, Saint-Maixent-L'Ecole (79)

Le «lait» visqueux du Laiteron potager...


Le latex de Sonchus oleraceus ne semble pas avoir de propriétés unanimement reconnues (des dermites de contact sont possible chez certaines personnes sensibles, prudence). Certains l'auraient utilisé autrefois en application pour traiter les verrues... Une médication sans doute un poil fantaisiste, mais qui a le mérite de soulever une question à laquelle la crème de l’ethnobotanique devra répondre un jour: pourquoi diantre, dès qu'une Sauvage transpire un latex quel qu'il soit, l'homme cherche-t-il à s'en badigeonner les verrues?!

Te caille pas le lait mon Patrick, je boirai du Nesquik!

(Camping, Fabien Onteniente)

Sonchus oleraceus, Laiteron potager, Poitiers Feuillants

Un Laiteron potager qui livre le lait directement devant la porte!


Sonchus oleraceus est une annuelle des jardins familiaux, des cultures, des vergers et des terrains vagues. Elle affectionne l'humidité, ainsi que les excès d'azote inhérents aux amendements et à la pollution automobile: elle fait partie du top 10 des Sauvages les plus fréquentes dans nos cités selon les données fournies par le programme Sauvages de ma rue.


Au-delà de ses fleurs, aucun risque de confondre la Sauvage avec un pied de Pissenlit: elle dépasse largement le mètre de hauteur à maturité. Mais dans la famille, d'autres membres à la stature imposante et aux fleurs jaunes de type «Pissenlit» peuvent égarer l'apprenti botaniste. On remarquera chez Sonchus oleraceus les feuilles supérieures glabres, molles, découpées en lobes aigus (les lobes se chevauchent parfois), qui embrassent la tige par deux oreillettes droites.


Sonchus oleraceus, Laiteron potager, Poitiers bords de ClainSonchus oleraceus, Laiteron potager, Poitiers Feuillants

Feuille supérieure embrassantes du Laiteron potager, Poitiers quartier des Feuillants


Un autre Laiteron commun, à l'allure proche, fréquente les mêmes bords de trottoirs: Sonchus asper ou le Laiteron épineux. Ce dernier se différencie du Laiteron potager par ses feuilles (aux découpes assez variables) robustes et brillantes comme du plastique, presque épineuses sur les bords, qui embrassent la tige via deux oreillettes enroulées sur elles-mêmes.


Sonchus asper, Laiteron épineux, Biard (86) aérodrome

Feuilles supérieure embrassante du Laiteron épineux, Biard (86) aérodrome


Si le Laiteron est «potager», c'est parce qu'il fut cultivé (ainsi que le Laiteron épineux) par l'homme dès l'antiquité, consommé en salade ou cuit comme les épinards. Plus récemment, les Laiterons furent surtout considérés comme d’excellentes plantes fourragères, de l'«herbe à lapin» (un des ses surnoms) ou un met de premier choix pour le bétail: ses feuilles sont riches en vitamine C, en glucides et en protéines.


Sonchus oleraceus, Laiteron potager, Poitiers bords de Clain

Des coulures de lait sur le Laiteron potager? Que nenni, il s'agit des dessins laissés par les larves d'une mouche «mineuse» qui se régale aussi des feuilles de la Sauvage.


Si les Laiterons sont aujourd'hui passés de mode dans nos assiettes, le sol conserve un véritable stock de graines constitué au fil des siècle; des semences qui ne demande qu'à exploser dès que la terre est retournée par l'homme (labours ou chantiers). Il faut dire que la Sauvage affiche une efficacité industrielle, propre au clan Asteraceae, quand il s'agit de reproduction: un seul pied peut produire plusieurs dizaines de millier de graines à la belle saison (de petits akènes que le vent disperse)!


Sonchus oleraceus, Laiteron potager, Poitiers bords de Clain

Fleurs et fruits du Laiteron potager, Poitiers bords de Clain


Les Laiterons ont un goût nettement mois amer que celui des Pissenlit (s'ils sont parfois amers, c'est qu'ils ont poussé dans des conditions difficiles). En salade, on préférera les jeunes pousses, et surtout les feuilles souples du Laiteron potager: celles du Laiteron épineux deviennent rapidement coriaces avec l'âge, voir franchement épineuses. Les petits capitules, en bouton ou en fleur, peuvent rejoindre les feuilles dans les salades, pour le plaisir des papilles comme celui des yeux. Quant à vos recettes maisons, elles sont les bienvenues, n'hésitez pas à les partager via le fil des commentaires!

Sonchus oleraceus, Sauvages du Poitou!


Sonchus arvensis, Laiteron des champs, Poitiers bords de Clain

Il y a les Laiterons des ville, et le Laiteron des champs (Sonchus arvensis)! Ce dernier est une vivace qui affectionne les sols engorgés d'eau. Il se distingue par les poils glanduleux jaunes qui recouvre ses bractées et les oreillettes arrondies de ses feuilles glabres et embrassantes.


Pour aller plus loin:

- Sonchus oleraceus sur Tela-botanica

- Sonchus oleraceus : identification assistée par ordinateur

- Sonchus asper sur Tela-botanica

- Sonchus asper : identification assistée par ordinateur

- Sonchus arvensis sur Tela-botanica

- Sonchus arvensis : identification assistée par ordinateur



Vous avez aimé ce billet ?

 

Vous aimerez peut être...
> Pétasite odorant, la Sauvage au chapeau
> Cours de botanique joyeuse!
> Porcelle enracinée: une vie au ras des Pâquerettes
> Stellaire holostée, la chlorophylle sur les os
> Les 10 Sauvages communes qu'on ne désherbera plus au jardin
 

Mot-clefs de ce billet...
Asteraceae comestible

Commentaires


Martine   10/06/2016 18:00:39
Chez nous, laiteron ou pissenlit, c'est en salade, avec des noisettes, des noix et un petit chabichou bien chaud!
Joss   13/06/2016 07:46:19
Merci, mais on le destine plutôt à nos lapins! Coupé à la base de la tige, sans l'arracher, il redonne d'autres pousses pour plus tard.

Ajouter un commentaire


La validation des commentaires se fait manuellement par l'administrateur du blog. La publication de votre commentaire se fera donc une fois que l'administrateur du blog l'aura accepté. Toutefois, si votre commentaire ne respecte pas les conditions d'utilisation ou s'il est considéré comme spam, il sera supprimé sans être publié.

Auteur
Email
 
(facultatif et caché)
Site web
 
(facultatif)
Message

Ico Valider


Infos blog

Sauvages du Poitou

Promo

Écoutez Sauvages du Poitou à la radio!

Blog membre du Café des sciences et de Kidi science



MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
> Villes, chemins & terrains vagues
> Laiteron potager, la Sauvage et le pot au lait
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page  
◄ ►