Ico Liste des Sauvages par noms
Ico Retrouver une Sauvage par l'image
Ico Initiation à la botanique joyeuse!
Ico Villes, chemins & terrains vagues
Ico Prairies
Ico Haies & forêts
Ico Murs et rocailles
Ico Zone humide
Ico Grand banditisme (invasives)
Ico Bestioles
Ico Rencontres et billets d'humeur

Résultat de votre recherche


1 ... 22 23 24
Pariétaire de Judée, la foreuse
Date 01/07/2015
Ico Murs et rocailles
Comms Aucun commentaire

Parietaria judaica, Pariétaire de Judée, Paris (Les Grands Voisins, 14ème)

Mais quelle est cette Sauvage qui envahit les murs et les trottoirs de la ville? (Pariétaire de Judée)


Parietaria judaica (Pariétaire de Judée) appartient aux Urticaceae, la famille des piquantes Orties. C'est une Sauvage qui vous est certainement familière — au moins de visu — si vous vivez à proximité de falaises ou de vieux remparts... Son nom vient du latin Paries, c'est à dire «mur» ou «paroi». C'est là qu'elle préfère s'installer et pousser. Plus généralement, elle est très courante au cœur des villes; elle fait partie du prestigieux top 10 des Sauvages les plus observées dans nos cités (source: Sauvages de ma rue).


Parietaria judaica, Pariétaire de Judée, Poitiers bords de Boivre

Pariétaire de Judée: la Garde de Nuit veille au pied du Mur...


Parietaria judaica est une vivace au port ramifié et couché (ou partiellement dressé). Ses racines sécrètent une substance capable de dissoudre la roche pour s'y enfoncer d'avantage et y puiser sa maigre nourriture. C'est peut-être ce qui lui vaut son appellation local: dans le Poitou, elle est surnommée la Perce-pierre.

Des clôtures de pierres ne sauraient barrer la route à l’amour.
(Roméo + Juliette, Baz Luhrmann)

Parietaria judaica, Pariétaire de Judée, Poitiers gare

Jeunes feuilles de la Pariétaire de Judée: alternes, ovales ou obovales, acuminées.


Il faut ramener le forage de Parietaria judaica à la juste échelle végétale, lente et discrète, pas de quoi écrouler des châteaux forts! Plus que ses racines, ce sont les fleurs de la Sauvage qui lui cause une mauvaise presse: son pollen fait partie des grands allergisants de notre temps. Il peut être la cause d’asthmes, de démangeaisons, de rhinites... Transporté par le vent, celui ci ne va toutefois généralement pas bien loin, et c'est à proximité des plantes que les symptômes se font le plus sentir.

Atchoum! Oh je suis désolé, je suis allergique aux conneries!
(I, robot, Alex Proyas)

Parieteria judaicia, Pariétaire de Judée, Poitiers quartier gare

Fleurs discrètes de la Pariétaire de Judée, Poitiers quartier gare


Différencier la Pariétaire de judée de la Pariétaire officinale demande un examen minutieux des inflorescences à la loupe ou à la binoculaire (les bractées sont soudées chez la Pariétaire de Judée, libres entre elles chez l'officinale). La Pariétaire officinale, plus rare sur le territoire, préfère la proximité de l'eau. Elle présente à maturité un port plus haut, dressé, non ramifié et des feuilles plus longues (feuilles jusqu'à 10cm contre feuilles de 3 à 4 cm maximum pour la Pariétaire de Judée). La confusion n'est toutefois pas dramatique, les deux Sauvages étant d'excellentes comestibles, appréciées de l'homme comme des chenilles et des papillons (les vanesses vouent parfois une véritable passion aux urticacées, voir notre article sur la Grande Ortie).


Parieteria officinalis, Pariétaire officinale, Jardin botanique de Lyon

Pariétaire officinale (Parieteria officinalis), Jardin botanique de Lyon


Au même titre que l'Ortie (mais en beaucoup moins goûteuses), les jeunes pousses de Parietaria judaica sont bonnes en salade (crues), en gratin ou en soupe (cuites). Si elle manque un peu de caractère en bouche, il est bon de noter que son usage permet d'adoucir le goût prononcé d'autres plantes dans les recettes, tout en apportant sa richesse en mucilages (adoucissants), tanins (asséchants et usage externe) et nitrates de potassium (diurétiques).


Autrefois, on utilisait les Pariétaires pour récurer la vaisselle. On la disait capable de rendre leur brillant au verre et au cristal. Une poignée de ses feuilles rêches et abrasives servait à gratter assiettes et casseroles à froid, la plante absorbant les corps gras grâce à sa teneur en nitrate de potassium… Une fois ce service rendu, la Sauvage était offerte aux poules qui s’en régalaient !


Pariétaire de Judée, Sauvages du Poitou!


Pour aller plus loin :

- Parietaria judaica sur Tela-botanica

- La Pariétaire: Ange ou démon? sur le site Zoom Nature


Parieteria judaicia, Pariétaire de Judée, Poitiers quartier gare

Pariétaire de Judée: un îlot de verdure sur un océan de macadam.

>Voir le billet et ses commentaires...
 

Cerfeuil des bois, l'usual suspect
Date 31/05/2015
Ico Haies & forêts
Comms Aucun commentaire

Anthriscus sylvestris, Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre (86)

Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre (86)


Anthriscus sylvestris (Cerfeuil des bois) appartient à la famille Apiaceae, appelée aussi Ombellifères, à cause de leurs inflorescences rayonnantes en forme d'ombrelle (on parle plutôt d'«ombelle» en botanique) des membres de ce groupe. Les Ombellifères offrent un défi de taille pour l'apprenti botaniste: un coup d’œil trop superficiel ne permet pas de les différencier; l'erreur n'est pourtant pas permise, car leur fratrie compte quelques Sauvages mortelles, dont la célèbre Conium maculatum, alias Grande ciguë.

- Comment vont les jumelles?
- Triplées.
- Triplées? Comme le temps passe vite!
(Brazil, Terry Gilliam)

Anthriscus sylvestris, Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre

Ombelle d'ombellules du Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre


Commençons donc par identifier quelques éléments qui distinguent Anthriscus sylvestris de ses consœurs: les feuilles  — légèrement odorantes au froissement  — sont très divisées. La tige est coriace, creuse et présente une section anguleuse. Tige et feuilles sont poilues à la base de la plante, mais glabres en hauteur.


Anthriscus sylvestris, Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre

Feuilles inodores du Cerfeuil des bois: alternes, tripennatiséquées, avec une base engainante.


Les fruits (des diakènes) sont aussi caractéristiques: allongés, cylindriques et lisses.


Anthriscus sylvestris, Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre

Diakènes du Cerfeuil des bois,

Poitiers bords de Boivre


Anthriscus sylvestris est vivace (annuelle ou bisannuelle dans des conditions moins favorables) et pousse (parfois à plus de 1m de hauteur) sur les sols de type forestiers, riches en matière organique végétale. Son feuillage apparait dès l'hiver sur les bords des chemins, puis ses fleurs à partir d'avril (c'est aussi un bon indice pour la reconnaitre: c'est bien souvent la première Ombellifère qu'on croise dans l'année). Les colonies peuvent être importantes, son couvert haut et précoce freinant considérablement la concurrence reléguée à l'ombre; ses nombreuses semences assurent sa large expansion.


Anthriscus sylvestris, Sauvages du Poitou!


Anthriscus sylvestris, Cerfeuil des bois, Béceleuf (crédit photo: Olivier Degorce)

Sortie botanique et cuisine avec Sauvages du Poitou et Amandine Geers au milieu des allées de Cerfeuil des bois: à la rencontre des Sauvages comestibles et toxiques! (Béceleuf, printemps 2017)


Voilà qui risque d'en étonner quelques uns: les jeunes feuilles d'Anthriscus sylvestris sont comestibles, consommées au Japon en soupe (attention, la racine en revanche est toxique, autrefois utilisée comme un abortif). Anthriscus sylvestris n'est que le proche parent sauvage d'une Ombellifère cultivée par l'homme: le Cerfeuil commun (Anthriscus cerefolium).


Anthriscus cerefolium, Cerfeuil commun, Poitiers bords de Boivre

Le Cerfeuil commun et ses petites feuilles bipennatisequées très parfumées


Anthriscus sylvestris est pourtant souvent présenté comme étant toxique, mais c'est là un bon principe de précaution: faute d'expertise, il convient d'adopter l'abstinence alimentaire avec les Ombellifères sauvages qui cachent dans leurs rangs quelques membres peu dissemblables des autres, mais pourtant mortels.


Anthriscus sylvestris, Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre

Racine (toxique) du Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre

C'est peut être avec Chaerophyllum temulum (Chérophylle penché ou Cerfeuil penché) que le risque de confusion est le plus grand. Ce dernier est toxique; il présente une allure et des feuilles quasi similaires, mais des ombelles penchées avant floraison et une tige pleine a section ronde, poilue de bas en haut.

Anthriscus sylvestris (g) et Chaerophyllum temulum (d)

Feuille du Cerfeuil des bois (dessus à gauche) et feuille du Cerfeuil penché (dessous à droite)


Pour aller plus loin:

- Anthriscus sylvestris sur Tela-botanica

- Antrhiscus sylvetris : identification assistée par ordinateur

- Chaerophyllum temulum sur Tela-botanica

- Anthriscus cerefolium sur Tela-botanica


Anthriscus sylvestris, Cerfeuil des bois, Poitiers bords de Boivre

Fleurs du Cerfeuil des bois: 5 pétales (une constante chez les Apiaceae), légèrement inégaux à la périphérie des ombelles.


Liparus coronatus sur Anthriscus sylvestris, Enssoulesse 86

Le Charançon couronné (Liparus coronatus), grand amateur d'Ombellifères, grignote les réserves bien fournies de Cerfeuil des bois au printemps.

>Voir le billet et ses commentaires...
 

Initiation à la botanique joyeuse!
Date 06/01/1000
Ico Initiation à la botanique joyeuse!
Comms 3 commentaires

1 ... 22 23 24

MP  Mighty Productions
> Blogs
> Sauvages du Poitou
 
RSS       Mentions légales       Comms  Haut de la page